Définition T et ES

“Transdisciplinarité” et “Entrepreneuriat social”

Deux nouveaux paradigmes incontournables pour votre réussite sociale et professionnelle.

1. Transdisciplinarité ou compétences transversales :

Comme l’indique son préfixe « trans », la transdisciplinarité est la posture scientifique et intellectuelle qui se situe à la fois entre, à travers et au-delà de toute discipline.

Ce processus d’intégration et de dépassement des disciplines a pour objectif la compréhension de la complexité du monde moderne et présent, ce qui constitue déjà, à priori, un premier élément de légitimité (ou de légitimation). La transdisciplinarité est définie par Basarab Nicolescu par trois postulats méthodologiques : l’existence de niveaux de réalité et de perception, la logique du tiers inclus et la complexité.

La transdisciplinarité se distingue ainsi de la pluridisciplinarité et l’interdisciplinarité en ce sens qu’elle déborde les disciplines mais surtout, que sa finalité ne reste pas inscrite dans la recherche disciplinaire proprement dite.

Une compétence est une aptitude à réaliser efficacement une action donnée. Autrement dit, il s’agirait de ce que certains ont appelé un « savoir-agir ».

Ce savoir-agir requiert la maîtrise d’un certain nombre d’aptitudes (connaissances, capacités cognitives, habiletés manuelles et attitudes socio-affectives) et la faculté de les mobiliser dans la résolution de problèmes.

Si la compétence transversale existe, elle doit bien sur posséder les caractéristiques des compétences en général et doit sa spécificité, son caractère transversal à l’acquisition de « savoir-être » (pouvoir travailler un groupe, participer aux institutions de citoyenneté, réaliser des projets personnels ou professionnels, écouter un interlocuteur dont on ne partage pas les idées, être assertif, oser parler en public, avoir de l’entregent, etc.)

À regarder de plus près, on se rend compte que, tout comme la compétence en général, la compétence transversale est elle aussi liée à des contextes donnés.

En conséquence, nous définirons plus précisément le caractère transversal de la compétence du même nom, en disant que ce sont des compétences spécifiques exercées dans des contextes différents de ceux dans lesquels ils ont été construits ou pour lesquels ils ont été produits (donc bien au delà des familles de situations, même élargies).

Les compétences transversales ont ainsi tous les attributs généraux de la compétence, mais présentent la caractéristique supplémentaire de ne pas être mobilisées dans des contextes circonscrits et limités mais, au contraire, applicables dans un grand nombre de situations, y compris nouvelles.

Source : Définir les compétences transversales pour les enseigner

2. Entreprise sociale :

C’est une entreprise à but social et non pas à but spéculatif. Cela peut être toute activité privée, d’intérêt général, organisée à partir d’une démarche entrepreneuriale et n’ayant pas comme raison principale la maximisation des profits, mais la satisfaction de certains objectifs sociaux et économiques, ainsi que la capacité de mettre en place, par la production de biens ou de services, des solutions innovantes aux problèmes de société.(Adapté de la source Alternatives économiques)

Rapport sur « Les entreprises sociales dans les pays membres de l’OCDE », OCDE, service du développement territorial, novembre 1998.

Publicités